Programmation 2020

Comme tous les étés depuis l'ouverture des jardins Rocambole, celui-ci se transforme en espace d'exposition (dans une salle prévue à cet effet, dans une ancienne écurie, un ancien pressoir ou en extérieur.)

 

De nombreux artistes présentent leurs oeuvres. Si certains sont déjà de vieux compagnons de route, habitués des Jardins Rocambole, que l'on pourrait appeler artistes permanents, d'autres rencontres, d'autres créations, d'autres univers sont proposés chaque année

.

Nous ne sommes pas en mesure de vous proposer des concerts en jardin ou autres spectacles cette année compte tenu des mesures sanitaires actuelles.  
Ce n'est que partie remise.
Consultez notre agenda, des stages et autres ateliers se mettent en place. 

Spectacles

1/1

Artistes 2020

Pascale Beauchamps

A l'arrivée des Jardins et dans la grange

Pascale Beauchamps

Pascale Beauchamps travaille presqu'exclusivement le ciment et la pierre. Elle a ainsi creusé son propre sillon dans le champ de l’art en faisant du galet un matériau d'expression à part entière.

Son travail se veut une réinterprétation du géologique. Il s’articule autour de l’ambiguïté du réel et de la conciliation entre l'artifice et la nature.

En faisant parfois intervenir l’eau et le verre comme partie prenante de ces paysages minéraux, elle pousse l’illusion encore plus loin.

Tout est histoire de lumière, celle qui s’infiltre entre les galets, qui fait vibrer les stries du ciment, qui se joue des galets blancs et noirs, qui traverse l’eau noire et le verre opalin...

Pascale Beauchamps

Dans la galerie

Jean Pierre Pineau

Peinture à l’huile abstraite sur toile appliquée  au couteau .

 

Suite à la superposition de  plusieurs couches sédimentaires de quatre ou cinq pigments variés , apparaît , après un long travail  des surfaces colorées non formelles. Et c’est de l’harmonie de ces formes et couleurs que  naissent ces impressions de mystère, d’espace , où chaque regard crée son propre imaginaire.

Jean Pierre Pineau

Contacter les Jardins

Dans la galerie

Maelle Bastard

J’explore l’univers végétal pour la diversité de ses textures et matières. C’est pour moi l’occasion de confronter des formes et des couleurs offrant un nouveau regard sur cette vie organique.

La répétition est une caractéristique inhérente à tout procédé de gravure.

L’élaboration d’une matrice d’impression, peu importe son matériau, incite à la déclinaison de l’œuvre sous forme de série ou de suite. Toutefois, dans mon approche, cette répétition est surtout l’occasion d’un cheminement à la fois technique et graphique. Cette étape n’est pas la simple édition répétitive et finalisée de mes productions, mais bel et bien une véritable phase de recherche. 

Maelle Bastard

Dans le pressoir

Nadine Dupeux

Par le corps de la terre.


Entre le ciel et la terre, sont les arbres, les fleurs, les fruits... Tout ce que la nature nous propose de vert, de bleu, de jaune... d'érigé et de rampant, de grimpant, d'étoilé. Il y a notre humanité, prise entre ses désirs les plus fous et une profonde désespérance. Il y a la poésie, cette prière profane qui passe par le corps de la terre et prend racine dans l'humble terreau d'un regard neuf.

Je tisse, je tresse, je brode : les feuilles, les tiges, les graines. Ce faisant je n'ajoute rien à la beauté du
monde, je tente juste un audacieux greffon : le meilleur de mon humanité.

Nadine Dupeux

Dans la galerie

Cécile Conti

Babhada

Ma démarche artistique s’inspire de la Nature avec ses écosystèmes et sa biodiversité.

Dans mes illustrations, à travers mes lignes, formes et couleurs, mon imaginaire s’exprime et laisse place à la fantaisie et à la poésie.

Depuis peu, mon étude s’est diversifiée vers la technique du papier mâché, me permettant ainsi d’expérimenter les volumes.

Mon univers se veut sensible et poétique tel un jardin paisible.

Céline Conti

Dans le jardin

Véronique Durupt

Migration(s) 2 
Installation bois charbon et céramique

En 2019, Migration(s) 1 présentait une installation bois et céramique en hommage aux voyageurs.
En 2020, Migration(s)2 pourrait être l'ultime voyage. Ils sont de plus en plus nombreux.
Ils se rejoignent autour d'une souche de racine qui les lie... 
Humanité(s).
Mais pour quel voyage ? 

Véronique Durupt

Dans la galerie

Erika Yamamoto

J'utilise plusieurs techniques pour réaliser mes toiles, je m'intéresse aux matières qui donnent différentes expressions à l'image et de multiples aspects à la surface.
Dans le but d'obtenir des degrés d'intensité variés.

    légèreté / profondeur
    intériorité / extériorité
    évidence / ambigüité
    calme / impulsivité

Par cette démarche je veux fixer sur la toile mes sensations
       et provoquer des émotions, afin d'interagir sur la mémoire....
     
       Je qualifierais mes toiles de Paysages Intérieurs...

Erika Yamamoto

02 99 57 68 32
La Lande aux Pitois 35150 Corps Nuds

jardinsrocambole@orange.fr

N° de SIRET SA :  39485143000014

©2020 Crée par Sandra. Girardot @ouate.de.soie  

Véronique Durupt

Go to link